Zukunftwerkstatt S02 EP01 : Comment insuffler un nouvel élan à la démocratie en Europe ?

Par Noushine Dorrani

DenkFabrik s’associe aux discussions de l’institut français de Bonn et de la Konrad Adenauer Stiftung qui relancent leur série « deutsch-französische Zukunftswerkstatt », littéralement l’atelier du futur. Le ton est donné, il s’agit de bâtir ensemble le monde de demain. Bâtir oui, mais il est question ici d’un atelier du futur, pas d’une chaîne de production du futur. Il convient alors de se représenter le fond d’un garage, des outils qui traînent, des plans griffonnés, un peu de poussière et deux bricoleurs qui tâtonnent. Le futur n’est pas écrit, il n’existe pas de modèle, d’algorithme que des machines pourraient réaliser en quelques heures, à la manière d’une imprimante 3D. Avant de voir se profiler le monde de demain, il nous faudra bel et bien planter des clous, poncer du bois, couper des planches, et espérer que la structure tienne. Mais avant de se mettre à l’action, il faut se mettre d’accord sur ce qu’on veut bâtir et surtout, comment on veut le bâtir. C’est précisément l’objectif de cette série de conférences franco-allemandes.

Comment faire en sorte que les populations se sentent européennes ? Comment impliquer les citoyens dans le débat politique européen ? Comment instaurer un réel dialogue entre parlementaires et citoyens ?

Le premier épisode du 2 septembre 2020 avait pour thème la démocratie en Europe, et invitait les spectateurs à se poser la question suivante : Comment insuffler un nouvel élan à la démocratie en Europe ? Nos deux bricoleurs étaient Céline Diebold de la Bertelsmann-Stiftung et Bernd Hüttemann, secrétaire général de la Europäische Bewegung Deutschland. Après les bonjours et les mercis de l’invitation en français, les choses sérieuses commencent, en allemand et dès les premières minutes, les questions clefs sont abordées : Comment faire en sorte que les populations se sentent européennes ? Comment impliquer les citoyens dans le débat politique européen ? Comment instaurer un réel dialogue entre parlementaires et citoyens ?

Peu importe l’âge ou la nationalité, l’Union européenne et ses organes restent bien mystérieuse à ceux qui ne se sentent pas concernés.

Céline Diebold et Bernd Hüttemann se partagent la parole pour essayer d’approcher le plus possible ce qui pourrait ressembler à une ébauche de réponse à ces questions, tout en répondant aux remarques et interrogations des spectateurs. Il n’existe malheureusement pas de mode d’emploi pour impliquer les citoyens dans le débat européen. Peu importe l’âge ou la nationalité, l’Union européenne et ses organes restent bien mystérieuse à ceux qui ne se sentent pas concernés. Alors, on bricole, on tâtonne, on essaie quand-même de trouver des solutions, malgré l’absence de tutoriel. Sont cités les jumelages entre villes ou communes, les dialogues citoyens, les conventions diverses : tout ce qui permet aux gens de se rencontrer et d’échanger.

Après 45 minutes passées dans ce fond de garage, l’atelier du futur touche à sa fin. Le 23 septembre, de nouveaux bricoleurs viendront et s’attèleront à un nouveau sujet, avec toujours le même objectif : bâtir le monde de demain. Et même s’il est pour l’instant encore impossible de discerner une réelle progression au projet de construction, nul doute que ce petit objet d’artisanat qu’est le futur prend peu à peu forme, planche après planche, vis après vis, conférence après conférence.

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart